C’est une des raisons principales pour laquelle l’Internet des Objets se développe si doucement en Pologne

Chaque année les équipements d’Internet of Things sont plus nombreux. Selon IoT Analytics il devrait y en avoir plus de 21 milliards dans le monde connectés au réseau d’ici 2025. Globalement – c’est beaucoup. Toutefois, ce n’est hélas pas le cas sur le marché polonais.

Il faut savoir que les entreprises analytiques, prévoyant le nombre d’équipement IoT dans le monde, prennent en considération le marché de masse B2B comme le marché Industrial IoT – c’est à dire l’industrie de l’Internet des Objets. Cela signifie que l’Internet of Things se développe avec un rythme différent selon le secteur d’activité. Personnellement, je pense que l’Internet des Objets se développe trop doucement en Pologne malgré les pronostics optimistes cités ci-dessus et malgré les représentants du gouvernement polonais qui parlent de plus en plus souvent de l’importance des solutions IoT pour l’économie polonaise. Étant depuis quelques années un utilisateur et un consultant fidèle de plusieurs projets de l’Internet of Things, j’ai pu constater les principales raisons qui bloquent le développement de cette technologie, en particulier dans les grandes entreprises. Celles qui engendrent justement les plus grandes demandes de solutions IoT sont les sociétés au service des villes qui fournissent l’énergie, l’eau ou d’autres services indispensables à la vie quotidienne des habitants. L’une de ces raisons qui semble la plus importante est :

Le manque de procédures définies permettant de prendre des décisions sur les données des capteurs IoT

D’abord, l’implémentation de solutions basées sur l’Internet des Objets permet d’obtenir des informations à partir des données qui sont fournies par divers capteurs IoT. Le smart metering n’a pas d’importance en tant que tel, cela peut être des compteurs intelligents, des capteurs de machines dans les halls de production et même de la lumière intelligente dans les villes, les bureaux ou les usines. Les solutions ne valent pourtant pas la peine d’être implémentées si, outre les technologies elles-mêmes, les processus décisionnels ne sont pas adaptés.

Prenons, par exemple, un grand hall de production dans une usine, où la plupart des machines ont été détectées. Les informations sur le bon fonctionnement ainsi que les alarmes signalant lorsque quelque chose se passe mal sont transmises sur la boite mail de la personne en charge du fonctionnement du hall. La suite dépendra de cette personne, autrement dit de ses capacités d’intervention. Quel processus va être déclenché et de quelle façon ? Tout fonctionne relativement bien jusqu’au moment où les alarmes deviennent trop fréquentes. Alors se produit un chaos informatique qui peut provoquer des pertes. Conclusion ? – l’implémentation de capteurs IoT n’a rien apporté ; c’est malheureusement une mauvaise analyse.

À quoi les solutions Internet of Things devraient alors ressembler dans les grandes entreprises ?

Il est également recommandé de contrôler l’introduction de nouveaux processus opérationnels lors de l’implémentation de nouvelles solutions IoT, peu importe le type (capteurs dans les usines, appareils de mesure, lumière intelligente, etc.). Cela permet le traitement, l’analyse et la réponse des informations obtenues par les technologies implémentées. Autrement dit, deux processus doivent être effectués : le processus de consommation de données et le processus de prise de décision se terminant par une réponse (ou un manque de réponse) des informations et des événements obtenus.

Habituellement les fournisseurs d’Internet of Things n’offrent pas de conseils en processus IoT. Et c’est pourtant la seule façon d’assurer le retour de l’investissement réalisé et de reprogrammer le fonctionnement de l’entreprise en se basant sur la gestion des informations obtenues. C’est un élément essentiel de la transformation numérique des entreprises qui est tant recommandée depuis ces dernières années. Nous pouvons affirmer que, contre toute attente, plus la société est grande et plus il est difficile d’y implémenter correctement l’IoT et d’assurer le changement de son modèle commercial. Cela peut être une des raisons clefs pour laquelle le smart metering n’est toujours pas implémenté à grande échelle en Pologne. On en est seulement au stade de projet pour la plupart des vendeurs d’énergie. Et il y a une multitude d’exemples de ce genre, en commençant par les ateliers de production de taille moyenne, en passant par les très grandes usines et en finissant par les centrales électriques.

Les conseils IoT sont indispensables lors de l’implémentation de solution Internet of Things

Il est évident que pour le moment nous sommes en manque de services de type ERP permettant d’introduire les solutions Internet of Things dans les systèmes internes des entreprises. Toutefois, je ne parle pas seulement d’une implantation technique qui, d’une certaine façon, a déjà été atteinte. Mais il s’agit de prévoir aussi le processus analytique en connaissant les spécificités de l’entreprise. Et ensuite de passer au processus de prise de décision comme expliqué plus haut. C’est pour cela qu’il est conseillé de s’orienter vers des entreprises s’occupant de conseils IoT (comme par exemple Gawinet) lors d’une décision d’implémentation de l’Internet des Objets dans son entreprise. En indiquant vos besoins et vos attentes, les consultants IoT peuvent non seulement trouver les meilleurs fournisseurs de technologie mais également programmer et implémenter les processus liés à l’interprétation des données fournies. Seul un hybride IoT et les processus ainsi mis en œuvre dans l’entreprise sont la garantie d’un retour d’investissement et d’une diminution des frais de fonctionnement. Cela apporte une augmentation de la rentabilité de l’entreprise ou de son secteur. Et de la même façon que pour l’implémentation de la télécommunication dans les grands parcs automobiles, il est également important de discuter des avantages du passage à une entreprise opérationnelle « IoT Ready » avec les dirigeants de ces sociétés. C’est clairement une nécessité dans le DNA de toute entreprise. Néanmoins, l’investissement dans la technologie, et dans notre cas dans l’IoT, permet non seulement d’avoir un avantage sur la concurrence mais c’est aussi le point « d’existence » de nombreuses entreprises. La période actuelle (pandémie) ainsi que les exemples de transformations technologiques de chaînes comme Żabka, Eobuwie [chaussures.fr] et même de quelques banques nous le démontrent.

Si les entreprises offrant des solutions Internet of Things pour les moyennes et les grandes entreprises avaient cette approche, alors le nombre d’implémentation serait sûrement plus élevé et la Pologne deviendrait dans la région un modèle du marché IoT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *